Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Visions’ Category

Pandora - Nerval (Folio poche)

Pandora, Nerval (Folio poche)

Pandora

Comme on pouvait s’y attendre, le titre m’a attiré des que je l’ai vu…
Il s’agit d’une nouvelle de Gérard de Nerval de 1853.
Je n’y ai cependant vu que peu de correspondances entre l’héroïne de Nerval, et la timide Pandora Groovesnore.

D’une manière plus marquée que chez Pratt, la confusion entre le réel et l’imaginaire est totale chez Nerval.

Début de l’œuvre

Vous l’avez tous connue, ô mes amis ! la belle Pandora du théâtre de Vienne.
Elle vous a laissé sans doute, ainsi qu’à moi-même, de cruels et doux souvenirs !

Fin de l’œuvre

Je n’ai revu la Pandora que l’année suivante, dans une froide capitale du Nord. Sa voiture s’arrêta tout à coup au milieu de la grande place. Te voila encore, enchanteresse, m’écriai-je, et la boîte fatale qu’en as-tu fait ?.. Où as tu caché le feu du ciel que tu dérobas à Jupiter ? Je ne voulus pas répondre ô Jupiter ! quand finira mon supplice


La nostalgie des dragons

Démosthène Kourtovik nous donne une explication dans ce livre un peu brouillon (éditions Actes Sud 2004) de la tradition du bijou ornant une oreille des navigateurs :

« La boucle d’oreille des marins est l’obole pour Charon que les Anciens Grecs mettaient dans la bouche du défunt. »

Un livre un peu brouillon, qui nous emmène aux quatre coins de l’Europe, où les rebondissements tombent un peu à plat. On est assez loin de la prétendue filiation d’Umberco Eco…

Le papyrus de Venise

François Darnaudet, au travers de ce roman au long cours, dans la tradition des romans d’aventures, nous emmène dans une Venise mystérieuse (editions Nestiveqnen, 2006)

Le papyrus de Venise, François Darnaudet
Le papyrus de Venise,
François Darnaudet

Ces cheminements dans cette ville se font en suivant les ballades de Corto, au travers du guide de Fuga & Vianello, qui est cité à maintes reprises.

Pour ceux qui ont apprécié le guide et/ou on eut l’occassion de se rendre à Venise, une des scènes se déroule près de la porte céleste, un des lieux les plus magique de la cité des doges pour moi.

Read Full Post »

Périples secrets, Hugo Pratt

Photos prises dans l’exposition de Cherbourg  par Lucas:

Toutes les infos sur le site dédié et sur le forum.

Read Full Post »

« Le livre des mutations n’est pas une blague. Il fut une source d’inspiration pour Confucius et Lao Tseu, qui en savaient certainement plus que toi sur le jeu de la vie et de la mort ».

Longue Vie in Corto Maltese en Sibérie

Corto Maltese en Sibérie ©  Casterman

Corto Maltese en Sibérie © Casterman.

Le livre des mutations

Le Yi King (également orthographié Yi Jing) est un livre chinois très particulier dont le titre est couramment traduit par « Livre des mutations » ou « Classique des changements ».

D’après Richard Wilhelm : « Presque tout ce qui a été pensé de grand et d’essentiel pendant plus de 3 000 ans d’histoire de la Chine, ou bien a été inspiré par ce livre, ou bien, inversement, a exercé une influence sur son interprétation, au point que l’on peut affirmer en toute tranquillité que le Yi King contient le fruit de la sagesse la plus achevée de plusieurs millénaires.»

La finalité de ce traité unique est de décrire les états du monde et leurs évolutions par une série de 64 figures numériques appelées hexagrammes, chacun symbolisant un état et ses transitions possibles.

Pour creuser, un article assez complet sur wikipedia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Yi_Jing

L’épousée

L’hexagramme que dessine Longue-Vie est le suivant :

Hexagramme 54 du Yi Jing 歸妹 guī mèi l’épousée 54 ䷵
Trigramme zhèn du Yi Jing zhèn Le Tonnerre
Impulsion, mise en route,
secousse
L’éveilleur, le dragon, le fils ainé, le pied, jaune sombre, une grande rue, un roseau ou un jonc…
Trigramme duì du Yi Jing duì Le Marais
Aptitude à l’expression et à la communication,
joie, légereté
Le joyeux, le mouton, la 3e/la plus jeune fille, la bouche (& la langue), la magicienne, ecraser briser en morceau, la voisine, le sol dur et sallé…

Quelques éléments de traduction sur ce site – extraits :

L’Hexagrame

Kouei Mei / L’Épousée
En haut Tchen : L’Ébranlement, le Tonnerre.
En bas Touei : Le Joyeux, le Lac.

Le Jugement

Des entreprises apportent l’infortune.
Rien qui soit avantageux.

L’Image

Au-dessus du lac est le tonnerre : Image de L’ÉPOUSÉE.
Ainsi l’homme noble connaît les choses passagères à la lumière de l’éternité de la fin.

Beaucoup d’autres détails sont disponible sur le site cité plus haut, pour définir et interpréter cet hexagramme et les mutations dont il provient.

Corto Maltese en Sibérie ©  Casterman

Corto Maltese en Sibérie © Casterman

Ce qui confirme, si besoin était, que l’interprétation de Longue Vie est valide !
Et que Pratt avait compris l’essence de la poésie chinoise, pourtant si délicate, et qu’il a su nous la transmettre de manière subtile…

Read Full Post »

Cato Zoulou

Sur les traces des guerriers Zoulous (South Africa).

Read Full Post »

vision-klingsor

Read Full Post »

Ballade celtique

Ballade dans une Irlande enchantée (Galway, Dublin, îles d’Aran…).

Read Full Post »