Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for mars 2009

Palais de Chaillot, Paris – 25/02 au 26/07/2009


Sailor chic in Paris

corto-marine-catalogue

Corto Maltese © Cong S.A

Exposition surprenante au musée de la marine sur la mode.
En plus de l’évolution des uniformes de la marine, une grande place est faite aux designers de haute couture et de prêt à porter.
L’inspiration des ces couturiers est venue de l’image du marin dans l’inconscient collectif.
Cette image se décline à partir de tatouages, de héros, de récits d’aventures, des matelots.
Une alcôve est réservée pour l’illustration de l’aventure dans le monde des marins, dans laquelle Corto Maltese apparaît.
Une couverture de l’édition anniversaire de « la ballade de la mer salée » est présentée dans un cadre au mur.
Un ensemble de Balmain d’une collection prêt à porter de 96/97 est exposé, portant le titre « tenue pour homme Corto Maltese ». Le modèle porte un long caban cintrée une casquette de marin et une chemise blanche rehaussée d’une cravate lacet bleue profond…
En toile de fond, des photos représentant Pierre Loti, Baudelaire, etc… et quelques citations de ces auteurs.

Le fascicule de l’expo, ainsi que le livre catalogue, montrent tout les deux la représentation de Corto en pied.

Pas d’affiche de Dior, pas d’autres références au marins maltais ni à son créateur.
Mais ne boudons pas notre plaisir, cette expo recelle plein de trésors, elle est très bien organisée, aérée, professionnelle et ludique. Elle mérite le déplacement pour toute personne qui aime la mer, le design et les beaux habits.
Et c’est toujours un plaisir de voir notre héros préféré mis en valeur.

http://www.musee-marine.fr/site/fr/expo-les-marins-font-la-mode
http://www.musee-marine.fr/public/virtuel/les%20marins%20font%20la%20mode/index.html

L’aventurier (texte affiché dans l’expo)

Tenue pour homme - Corto Maltese

Tenue pour homme - Corto Maltese

« La figure de l’aventurier évoque une silhouette pleine d’allant, à l’image de celle que Hugo Pratt a immortalisé sous les traits de Corto Maltese.
Le mythe de l’aventurier est né au alentours de 1900, avec l’essor de la presse illustrée qui publie nombre de reportage sur les espaces lointains. Cette vision idéalisée exerce une fascination que relaie la publication des récits de voyageurs.
L’aventure prit souvent la forme de l’appel du large, auquel répondirent homme et femmes en quête d’une vie sans frontière, libre, faite d’imprévus. Partir pour partir : l’aventurier refuse de se soumettre à un destin prédéterminé, de subodorer son désir à un idéal ou une mission comme le fait le héros. C’est “l’homme de l’antidestin” dont parle André Malraux.
Aujourd’hui, même si il n’y a plus d’inconnue géographique, le besoin d’aventure demeure. »

dossier de presse (extraits)

ballade de la mer salee

Corto Maltese © Cong S.A

« Corto Maltese », un ensemble pour homme est créé par Pierre Balmain  en 1996 en hommage au  célèbre marin aventurier d’Hugo Pratt.
Au-delà de l’image de ce héros  de bande dessinée, cette alvéole à la coloration résolument littéraire évoque des écrivains qui ont navigué ou fait  le choix de l’aventure et du voyage  au lointain. Joseph Conrad,  Jack London, Isabelle Eberhardt,
Pierre Loti, Robert Stevenson ont imprégné l’imaginaire de générations  de lecteurs, petits
ou grands, leur silhouette s’imposant souvent revêtue  de vêtements d’influence marine…

Read Full Post »

Grandvaux – 2008

Grandvaux, Suisse, Caveau Corto

Sante

Corto Maltese © Cong S.A

Site officiel

Je me suis arrêté à Grandvaux dimanche dernier, au retour d’un week-end italien.

Très belle expérience, le couché de soleil était superbe depuis le caveau, le blanc bien frais et minéral à souhait, et la viande séchée délicieuse.
Mérite le détour, comme dirait un guide touristique.

A l’intérieur, le Portfolio des helvétiques est affiché, ce qui ne gâche rien. C’est une version en chiffres romains, avec chaque planche signée par Pratt (contrairement à la version standard).

Boire un coup de blanc avec la vue sur les terrasses du Lavaux, le paisible Leman en contrepoint, et le bronze de corto qui vous domine, c’est à découvrir…

Statue de Corto - GranvaudVue sur les Alpes et le LemanStatue de Corto - Grandvaux

« Ancien hôtel du Monde », ce bâtiment, par le passé « Logis de la Confrérie » puis « Logis au Monde » est propriété de la commune depuis 1919.
Il a été entièrement rénové en 2007 et abrite 2 salles de réunion, des appartements, un caveau public et une placette dédié a un grand artiste.
Grandvaux est en effet très fier d’avoir compté parmi ces habitants une célébrité mondiale de la bande dessiné.
Hugo Pratt, scénariste et dessinateur italien, génial créateur du personnage de Corto Maltese (1967) s’était en effet installé dans notre commune en 1984 .
Il vécut jusqu’à son décès (20 Août 1995) et a été inhumé au cimetière de Grandvaux.

Prospectus 1Prospectus 2

Read Full Post »

Expo à Genève (cité du temps) – Septembre 2007

Site officiel

Expo organisée par Swatch, à l’occasion de la sortie de deux montres à l’effigie du grand marin.
Présenté ensuite aux Champs Elysée à Paris et à Lucca.
Corto Maltese - Swatch
Malgré mon appréhension, c’était une vrai exposition, organisée par de gens qui ont saisis un peu de l’esprit de Corto. Pas une simple publicité ou un alibi pour faire vendre des montres.
De belles planches présentées et de beaux montages multimédia originaux. On en retrouve certains sur le site de Swatch.
Le portfolio Tango, expose en plein milieu, est toujours aussi émouvant… Les helvétiques trouvent toute leur justification à Genève
La salle se trouvait dans un beau bâtiment, sur une île au milieu du Rhône.
Belle expérience !

D’autres photos sur les forums

Corto Maltese is adventure in its purest form. He is a romantic and fascinating hero, drawing his readers along on his voyages around the world.

A man of action, champion of freedom and humanism, Corto crosses the globe from the Pacific Isles to the Siberian plains, from Africa to the lost continent of Mu, where he finds action, danger and romance.

[www.swatch.com]

Read Full Post »

Expo à Lausanne – Septembre 2007

Site officiel

A l’occasion du festival de BD de Lausanne (BDFIL 2007), une grande expo a été réalisée, mettant en perspective les 3 auteurs des scorpions du désert : Pratt, Wazem, Camuncoli.

Des planches et aquarelles de Pratt, toujours aussi prenantes, pendus aux cimaises de la salle principale.

Affiche de l'expo

Affiche de l'expo

Quelques originaux de Pierre Wazem aussi, dans son style très particulier. Un trait assez proche de Pratt, des ciels infinis et des paysages superbes, tout en suggestion. Une ambiance qui m’a convaincu, j’ai d’ailleurs beaucoup aime son album, très poétique…Et cependant diffèrent de Pratt, avec sa propre marque de fabrique, mais dans le même registre.

Puis des dessins du nouvel auteur, Camuncoli. Ambiance comics (tendance manga), peu de perspective, des paysages en retrait, des gros aplats de noir… J’ai fui tout de suite, je n’achèterai pas ces nouvelles aventures. Trop loin de l’imaginaire de Pratt. J’imagine un scénario très polar, genre série TV américaine… Autant aller chercher les spécialistes du genre dans ce cas…
Je n’ai pas été du tout convaincu.

De nouveaux des photos de Marco d’Anna, issues de la précédente expo – TEFF -, toujours aussi puissantes et pleines d’émotion !

En conclusion, une belle expo, très intéressante ! C’est un bel exercice de style que de proposer ces regards croisés sur cette série, et le résultat est convaincant…
Simplement dommage que le style des scorpions se teinte de comics US…

extrait d'un journal local

extrait d'un journal local

extrait d'un journal local

extrait d'un journal local

Plus tonitruant mais non moins mystérieux, Hugo Pratt, l’Italien devenu Pulliéran, sera l’hôte posthume de la seconde exposition, à travers l’aventure peu commune des Scorpions du désert. La fameuse série, interrompue par la disparition de Pratt, a connu selon son vœu une suite, assurée avec respect et originalité par le Genevois Pierre Wazem [Le chemin de fièvre, Casterman, 2005] et bientôt par Giuseppe Camuncoli, qui publiera le 7e épisode des Scorpions à la fin septembre. Passionnant, superbe et émouvant…
[payot.ch]

Accroche aux cimaises...

Accroche aux cimaises...

Read Full Post »

Cato Zoulou

Sur les traces des guerriers Zoulous (South Africa).

Read Full Post »

Exposition à coté de Varese, région des lacs italiens – Mars / Juin 2007

site officiel

Et voila, je suis donc parti ce week-end sur les rives du lac majeur…
Superbe beau temps, environnement exceptionnel, du tout bon.
Et j’en ai profité pour m’arrêter à coté de Varese, pour voir cette expo.
Site difficile à trouver en venant depuis l’ouest, un peu paumé.

Statue de Corto dans le cloitre

Statue de Corto dans le cloitre

Le site est sympa, le cloître rectangulaire surprenant.
Mais bon, rien de transcendant, surtout avec la pelouse non entretenue…
Environ une demi douzaine de personnes, le dimanche vers 11h du matin, donc pas foule.

L’expo est organisée en différentes salles, à l’étage:
Mer / Amitié / Magie / Littérature / Aventure / Femmes / Au revoir (où l’art de se prendre des vents, par CM)

Beaucoup de planches d’album et de strips sont exposées, c’est une grande partie de l’expo.

Des oeuvres en noir et blanc sont la, donc un panoramique de l’armée Japonaise à l’encre de chine qui est tout simplement exceptionnel.
J’ai notée aussi un Corto à Napoli, avec des têtes de la comedia dell’arte derrière le marin.

Coté couleur, j’ai surtout remarqué les pièces originales suivantes:
Corto en pied : original de affiche de l’expo, superbe.
des femmes magnifiques (Tamara Ltmpicka, Melody Gael, Mou Lou Sung, Rowena, Tracy…)
Un superbe « Tir fixe », tout en couleur, très graphique, inédit pour moi.
Corto et les républiques marines italiennes.
Corto devant une église byzantine.
Le visage de Corto, celui de la couverture des celtiques, au fond d’une embrasure de porte, somptueux.

Un peu décu de ne pas avoir vu l’aquarelle de Banshee reproduite à la page 82 de littérature dessinée.

Au niveau du catalogue, les seules différences avec l’édition française sont la langue (évidement), la couverture, et 3 pages d’introduction au début des responsable de l’expo…

En résumé, de très belles pièces, mais une expo moins graphique que Sienne, moins ambitieuse aussi.
Le week-end était magnifique, la ballade en Italie exquise, et l’exposition a encore rajouté de la bonne humeur au reste.

Article en italien de la ville de Varese.
Article du corriere de la serra.
D’autres photos.

catalogue-rectoaffiche-verso

Read Full Post »

Expo à Lausanne – Juin / Aout 2007

teff-affiche

Lieu

L’expo a lieu dans une galerie, au 1er étage d’un immeuble du Flon. Le Flon est un quartier réhabilité en plein centre ville de Lausanne, et est en train de devenir le véritable coeur artistique de la ville.
Une salle principale toute blanche, assez dénudée, où sont présentées les photos principales, avec en plein milieu un mur. Sur cet élément vertical qui casse l’espace, une superbe photo d’une route sinueuse occupe toute la largeur. Des citations de Pratt en anglais, italien et français sont projetées en surimpression. Du plus bel effet.
Deux autres petites salles dans le fond servent à l’exposition des photos couleurs.
Et dans une petite chambre proche de l’entrée, un film est projeté sur toute la largeur du mur.
Du design épuré donc.

Photos

Les photos proviennent visiblement de 2 voyages différents:
– en 2004, les photos qui ont servis pour l’album « la trace du Scorpion ». Elles avaient été prises lors du repérage pour l’album « le chemin de fièvre » de Wazem.
– en 2006, de nouvelles photos. Visiblement pour le repérage du nouvel album des scorpions du désert…
Les photos principales sont en noir et blanc, en grand format.
Des portraits saisis sur le vif, plein de vie, parfois innocent, parfois d’une rare violence contenue. Des lignes de fuite, des moments volées, fugaces. Souvent des sujets rythmés, en mouvement, dans une pose exacte.
Les paysages sont souvent sereins, ils subliment les dimensions du pays. Toujours du rythme, et toujours très graphique.
Un sens évident de l’esthétisme.
Les photos de 2004 prennent aussi toutes leurs dimensions dans cet espace. J’avais quand même révisé la veille en relisant « la trace du scorpion »
Dommage que les cadres en sapin ne soient pas à la hauteur….
Quelques photos en couleurs, prises au Polaroïd, et transposées sur du papier, comme ça se fait pas mal en ce moment. Elles semblent travaillées à posteriori… J’y ai été moins sensible.

hugo_pratt_et_marco_d_anna_a_lausanne_resize_crop320par220

Film

Un des clous de l’expo, pour moi, c’est ce film (ce qui, je l’accorde, est singulier pour une expo de photo !!!)
Il s’agit d’un montage mettant en scène le photographe Marco D’Anna dans son travail. Et en parallèle ou plutôt en contrepoint, inséré entre chaque scène, le résultat de ce travail, les photos. Intéressant, superbement filmé, ludique, monté avec rythme, une vrai réussite. Il me semble qu’il a duré au moins 10 minutes…

teff-livre-small

Un beau livre homonyme a été édité pour l’occasion. Il s’agit d’un recueil des photos de 2006 (rien d

‘étonnant), parsemé de citations de Pratt en italien (avec des doubles pages de traduction). Publié aux éditions du Flon, environ 22 x2

5 cm, disponible sur place. Très beau, très graphique.
Le générique de fin du film mentionne qu’il a été réalisé lors du tournage d’un documentaire « Hugo en Afrique »….

Cette expo est la troisième d’un cycle nommé Les explorateurs du monde fini. J’adore ce nom…

Read Full Post »

Older Posts »